[CEINTURE] Mieux vaut prévenir que guérir

par www.planeur.net

 Alexandra Cringasu de la société Romtex Anjou Aéronautique nous propose un article détaillé sur les ceintures de sécurité dans l'aviation commerciale ....dont nous ignorons généralement les défis et avancées technnologiques .... ou par exemple le besoin de s’adapter au tour de taille croissant des voyageurs. Bonne lecture !

140303_01.jpgEn tant que passager d’une compagnie aérienne qui prend sa place, attache la boucle métallique habituelle avec un click familier, vous pourrez être pardonné pour penser que la ceinture de sécurité est l’un des peu composants dans la cabine de l’avion qui n’a pas changé beaucoup au cours des générations. En effet, les fabricants des ceintures de sécurité et les fabricants de sièges avec qui ils travaillent en étroite collaboration contribuent à des défis plus vastes que l’industrie connaît – des défis comme la réduction du poids  et la consommation du carburant, le maintien de la sécurité et l’amélioration de l’expérience des passagers au bord.

Les ceintures et les ceintures de sécurité ont aussi plusieurs défis spécifiques à faire face, puisque le profil des passagers et la conception des cabines d’avion se développent.
A part les prix du carburant, une préoccupation constante des compagnies aériennes se concentrait sur leurs lignes inférieures, ainsi que sur le besoin de limiter les émissions à un niveau élevé sur leur liste de préoccupations, et c’est essentiel de maintenir le poids à un niveau bas, même sur une petite composante comme une ceinture de sécurité. Après tout, dans un Airbus A380 par exemple, qui, en fonction de la configuration de la cabine, pourrait avoir plus que 500 sièges, un gain de poids de seulement quelques grammes par ceinture de sécurité s’ajoutera en arrivant à un total significatif.

 

 

140303_04.jpg« Le poids est très important pour nos clients », dit Alexandra Cringasu, manager de développement des affaires à Romtex Anjou Aéronautique. En tant que fabricant de ceintures d’avion et d’autres équipements de cabine, celui-ci peut retracer ses origines il y a 65 années et a des bureaux à travers le monde, comme par exemple France, Roumanie et Russia.
Sa ceintures légère 343 à 9 grammes a été certifiée le 1972 et, en effet, elle a été montée sur Concorde. « Air France est encore l’un de nos clients les plus importants et, au même temps, l’un des plus anciens ; nous avons une très bonne collaboration avec eux, » dit Mme Cringasu.
Le groupe offre maintenant la ceinture classique 349 et vient de lancer sa nouvelle Light Belt (Ceinture légère) 353 sur le marché au commencement de l’année 2013. Marc Radakovic, le créateur de la marque Anjou Aéronautique, a développé la boucle de cette nouvelle ceinture il y a 10 années, mais à cause de sa préférence  pour l’acier par rapport à l’aluminium, il n’a pas déclenché la promotion de ce nouveau produit.
« Certainement, nous ne cherchons pas à remplacer nos ceintures de sécurité standard avec la Ceinture Légère, mais c’est bien d’avoir une gamme de produits et ceintures de sécurité qui peut satisfaire toutes les attentes de nos clients, n’importe s’il s’agit des clients existants ou potentiels. En effet, cette tendance du marché aéronautique vers des produits plus légers est en expansion, » dit Mme. Cringasu.

« En comparaison avec notre ceinture de sécurité 349, notre ceinture légère 353 a une boucle en aluminium, des lignes de couture différentes et utilise un type de sangle plus légère ; bien sûr, la conception du produit a changé aussi. Non seulement nous sommes en mesure d’offrir une alternative à nos clients en ce qui concerne le poids et la consommation du carburant, mais cette approche est 100% compatible avec notre implication dans la protection de l’environnement. »
AmSafe, basé dans les Etats-Unis, a aussi développé une ceinture de sécurité de passager qui, selon eux, peut offrir des réductions importantes de poids lorsqu’elle est utilisée sur la flotte entière d’une compagnie aérienne.
« Le nouveau style ergonomique de la boucle AmSafe est bien adapté aux sièges et aux intérieurs modernes des nouveaux avions, et satisfait les standards (élevés) de conformité à 16g, » dit la compagnie, en faisant référence à la règle de Federal Aviation Administration (FAA) qui mentionne le fait que les sièges des compagnies aériennes doivent être capable de résister à  une chute ayant une force de 16 fois la force de gravité.
« La nouvelle ceinture de sécurité légère est un exemple de la prise d’une technologie démontrée et de l’optimisation de sa conception afin de relever les défis de nos clients. Cette version légère n’est pas destinée à remplacer la ceinture de sécurité AmSafe standard, mais elle offre plutôt à nos clients une option moderne de ceinture de sécurité légère pour soutenir les initiatives écologiques et d’économie, » dit un représentant d’AmSafe.

140303_07.jpgRomtex Anjou Aéronautique, qui fabrique aussi d’autres produits de cabine, y compris des coussins, des rideaux, des housses et des berceaux, a souligné les caractéristique de réduction du poids de la Ceinture Légère, mais aussi son aspect esthétique. « Grâce au fait que l’industrie aéronautique est très dynamique, afin de rester un acteur compétitif sur ce marché, la Ceinture Légère est devenue une nécessité. Elle est innovatrice grâce à son poids de 230 grammes et à la variété des couleurs de sangle disponible, mais surtout grâce à ses boucles multicolores. Le processus de fabrication de ce produit est unique. Le processus d’anodisation est un traitement de surface qui permet la décoration d’une pièce par l’oxydation anodique, en améliorant sa résistance à l’usure, à la corrosion ou à la chaleur, » dit Mme Cringasu.
Le nouveau produit de Romtex Anjou Aéronautique a eu du succès jusqu’à présent, dit le spécialiste de marketing de la compagnie, Ioana Dragusin. « Notre marché et portefeuille de clients s’étend chaque année, et chaque année des nouveaux clients nous rejoignent. Nos avantages sont : la réactivité de notre équipe et notre flexibilité générale, et les solutions rentables – nos prix sont souvent inférieurs aux prix de nos concurrents avec 40%. Il y a du potentiel sur le marché aéronautique, mais il n’y a vraiment pas assez d’entreprisses qui sont certifiées et qui répondent promptement et complètement aux besoins des clients, » ajoute Mme Dragusin.

AMORTIR LE CHOC
Entre temps, des innovations plus radicales – comme la ceinture de sécurité avec airbag – vont entrer en question, puisque les configurations de la cabine évoluent et les compagnies optent pour des designs encore plus innovateurs, y compris les sièges-avant orientés vers l’arrière, les lits parfaitement horizontaux et les zones de séjour dédiées.
Tandis que les considérations liées au coût, confort et poids signifient que les ceintures de sécurité avec airbag ne sont pas devenues des pièces de l’équipement standard ou une exigence généralisée conformément à la législation  gouvernementale, elles peuvent aider les compagnies aériennes à remplir les critères de certification pour les sièges individuels. Conformément aux HIC – Head Injury Criterion (Critères de Traumatismes Crâniens), si dans un scénario d’urgence, la tête d’un passager serait trop proche soit de la cloison, soit d’un autre siège ou d’un séparateur de classes, une ceinture de sécurité avec airbag pourrait résoudre le problème, en évitant le besoin de déplacer le siège afin de recevoir la certification.
AmSafe dit que son Seatbelt Airbag est « le premier et le seule système d’airbag certifié pour l’utilisation sur un aéronef commercial. Il a été développé en tant que méthode rentable de conformité 16g pour les emplacements des sièges difficiles à certifier. AmSafe a amélioré cette technologie de pointe et a développé une version du système d’airbag qui est plus raffiné en tant que conception et sensiblement plus léger, qui contient des systèmes de diagnostic intégré et qui est optimisé afin de supporter des modernisations de l’ensemble de la flotte. »
La compagnie explique : « Tout comme la conception originale, le Seatbelt Airbag rassemble et fonctionne comme un harnais standard AmSafe. Dans le cas improbable d’un accident, un sac gonflable gardé dans le brin abdominal de la ceinture de sécurité protège les passagers de toutes tailles contre les traumatismes crâniens et les blessures au cou. »

« Le nouveau système pèse 30% du moins et contient des systèmes de diagnostic à bord sans fil, qui peut être utilisé soit manuellement, soit à travers un système intégré sans fil. »
Le fabricant de sièges Zodiac Aerospace dit : « Ce type de ceinture peut être trouvé souvent sur les sièges premium qui ont deux caractéristiques – l’utilisation d’une carcasse fixe et un emplacement moins profond par rapport à ceux de la classe business – qui nécessite un airbag afin de respecter les exigences de certification. »
Pour le moment, la vaste majorité de sièges des compagnies aériennes n’ont pas besoin d’être équipé avec des airbags pour les ceintures de sécurité. Pourtant, Zodiac Aerospace dit que le choix du type de ceinture de sécurité standard à utiliser est un choix important pour un fabricant de sièges. « La compagnie aérienne donne son opinion, mais la fonction primaire de la ceinture de sécurité est de retenir le passager assis sur le siège. Il s’agit d’un élément essentiel qui nous permet de certifier nos sièges conformément aux règlements en vigueur. »
Tandis que les ceintures de sécurité sont présentes au bord afin d’assurer la sécurité lors des turbulences ou des atterrissages d’urgence, les compagnies aériennes qui veulent de plus en plus s’assurer que leurs cabines reflètent leurs marques prennent aussi en considération leur esthétique.

140303_06.jpg« Les compagnies aériennes demandent constamment qu’ils soient personnalisés, afin  d’apporter quelque chose de nouveau par rapport aux compétiteurs. Ils demandent que soit la sangle, soit les boucles de la ceinture aient leur logo ou les couleurs de leur marque déposée, afin qu’ils s’assortissent au reste de la palette de couleurs de la cabine, » dit Mme Cringasu.
« Les gens commencent à chercher aussi des couleurs plus vives, mais au même temps ils veulent les ceintures afin de rester facile à utiliser, facile à effacer et facile à stocker. Certaines compagnies aériennes nous demandent des ceintures de sécurité VIP ; d’autres compagnies demandent la personnalisation de la boucle avec le logo de leurs compagnies. Tout le monde essaie d’avoir un design intérieur de la cabine plus vif, et de se distinguer d’autres compagnies aériennes. »
Romtex Anjou Aéronautique compte Air France, Rossiya, Virgin Australia, Aeroflot et Transavia parmi ses clients compagnies aériennes, mais la société travaille aussi avec Airbus et avec des fabricants de sièges y compris EADS Sogerma, Acro Aircraft Seating et Zodiac Seats.
« Le niveau du contrôle sur le design dépend de la compagnie aérienne, » dit Cameron Allan, directeur commercial du fabricant du siège Acro Aircraft Seating. « Acro a livré récemment 2080 sièges à KLM, qui a sa propre équipe de design et veut s’assurer que tout est conforme à la stratégie de la corporation. Les opérateurs plus petits et plus récents ne payent pas autant d’attention, à condition qu’il soit propre et soigné, ainsi que légère, confortable et robuste, bien sûr. »
Zodiac Aerospace souligne la densité de la cabine comme point majeur à considérer : « Les mètres carrés dans la cabine sont une ressource rare et couteuse, donc c’est logique de les utiliser du mieux que nous pouvons, » dit le porte-parole d’une compagnie.
Au mois d’avril de cette année, le transporteur low-cost easyJet a introduit le premier d’une série d’aéronefs nouveaux équipés avec des sièges légères et à design économique réalisés par Recaro. Adam Duke, le chef de design d’easyJet, a expliqué que c’était pour la première fois qu’une compagnie aérienne a eu l’opportunité de changer ses ceintures de sécurité. « Auparavant, nous avons sélecté les sièges Weber, » dit-il, en faisant référence au service Zodiac Aerospace. « Je suppose que les ceintures de sécurité ont été spécifiés par Weber, puisque nous étions une compagnie aérienne beaucoup plus jeune à ce temps-là. Maintenant, nous avons plusieurs ressources dans la compagnie afin de prendre des décisions techniques concernant des choses comme la sélection des ceintures de sécurité. »
Le choix de Recaro et la décision de garder les ceintures de sécurité AmSafe, mais de remplacer la ceinture classique avec la ceinture légère, a fait part d’un programme d’évaluation technique de 18 mois.
Les réductions du poids offerts par la nouvelle combinaison de ceinture de sécurité et siège étaient un facteur dans la décision, dit M. Duke.
La ceinture de sécurité seule a réduit 62 grammes par passager, voir 11,16 kg pour un Airbus A320 d’easyJet configuré pour 180 passagers. La combinaison d’un nouveau siège et de la ceinture de sécurité sur chaque aéronef réduit le poids avec 587,3 kg. « Il s’agit de petits gains – comme la densité du tissu de la housse du siège – afin de vous permettre de réduire le poids où c’est possible. On peut arriver à des valeurs importantes, » dit M. Duke.
Jusqu’à présent, easyJet a huit aéronefs équipés avec des sièges Recaro et des ceintures de sécurité légères  en service. La compagnie aérienne a aussi 35 A320 et 100 A320neo sur commande ferme, ainsi qu’encore 100 options pour A320neo, et tous ces aéronefs-là vont avoir des sièges et des ceintures de sécurité légères de nouvelle génération.

« Le poids est la préoccupation principale, » dit Duke. « Nous avons fait des réductions de plus de demi tonne en changeant les sièges et les ceintures de sécurité – il n’y a pas un autre endroit de l’aéronef dans lequel nous pourrons faire une telle économie de poids en changeant seulement le type d’une composante. »
L’esthétique est aussi entrée dans le jeu : Duke et le département qui s’occupe de la marque de la compagnie ont travaillé ensemble afin de choisir la sangle de la ceinture de sécurité – Leather Blue – qui complétait mieux le design de la housse du siège.
A part d’easyJet, un porte-parole de Singapore Airlines dit : « Nous travaillons avec nos designers afin de s’assurer que les ceintures de sécurité s’assortissent avec nos sièges du point de vue esthétique et qu’elles aient la longueur suffisante afin d’être à la taille de nos clients. Nous travaillons aussi avec le département d’études techniques afin de s’assurer que les ceintures de sécurité sont légères et qu’elles ne peuvent pas être enlevées facilement par les passagers, tandis qu’on s’assure que tous les éléments de sécurité sont remplis. »
Romtex Anjou Aéronautique voit aussi la personnalisation comme une bonne méthode de différencier son affaire. « En base des demandes de nos clients, nous avons essayé de vivifier les nouvelles idées de personnalisation pour nos ceintures. Nous n’avons pas seulement visé à avoir des ceintures de sécurité correctes du point de vue technique – nous avons désiré de venir avec un design innovateur, d’où la Ceinture Légère 353 avec des couleurs de boucles personnalisées et la possibilité de développer des nouvelles couleurs à la requête du client, » dit Mme. Cringasu.
« Nous avons en permanence une large gamme de couleurs pour notre sangle en stock, que nous utilisons constamment pour les projets en cours du client, mais nous pouvons aussi développer toute sorte de couleur de sangle à la requête des clients. »

LE JEU DE L’ENFANT
  140303_02.jpgCertaines des ceintures de sécurité de la compagnie sont conçues même avec plus d’attention. Le groupe a fait récemment un partenariat avec UNICEF,  en faisant des donations annuelles à partir de ses ventes pour aider les enfants malades. Afin de lancer le partenariat, la compagnie a organisé un concours de dessin dédié aux enfants des employées. Les deux dessins gagnants parent les rallonges bébés des ceintures de sécurité de Romtex Anjou Aéronautique.
« Cette idée concernant les dessins des bébés sur notre rallonge bébé UNICEF a été développé suite à un sondage parmi les passagers des compagnies aériennes qui voyagent régulièrement avec leurs enfants – cela nous a ajouté à comprendre le besoin d’arrêter les enfants d’essayer de déverrouiller la boucle, donc nous avons développé les dessins sur la sangle des ceintures qui paraît de garder les bébés occupés pendant le vol. C’est vraiment difficile d’essayer à garder un bébé concentré seulement sur une chose pour plus d’une heure, mais cela s'est avéré être une bonne solution, » dit Mme Cringasu.

140303_03.jpgA partir des passagers les plus petits, il faut prendre en considération aussi l’autre extrémité de la gamme. Les fabricants se confrontent avec le fait que les passagers grossissent, une tendance soulignée par des exemples de compagnies aériennes qui font payer le prix de deux sièges aux passagers obèses et même la politique « pay-by-weight » (« payer-par-poids ») de Samoa Air.
« Le fait que les passagers grossissent est une préoccupation, mais nous devons travailler avec les contraintes du fuselage, » dit Allan d’Acro.
Acro va lancer un nouveau design de siège – l’Ultra XC (Extra Confort) dans le printemps pour un opérateur européen d’Airbus, qui prend le siège classique de 17 pouces et au lieu de celui-ci il a un siège de 18,1 pouces du côté de la fenêtre et du couloir et un siège de 19,3 pouces au milieu afin d’atténuer le fait que le siège du milieu doit partager les deux accoudoirs. « Les structures et les cadres des sièges Acro sont autant minimalistes que possible, afin de laisser autant d'espace pour le passager que possible, » dit M. Allan.
Romtex Anjou Aéronautique a dû aussi s’adapter au tour de taille croissant des voyageurs. « Nos clients ont demandé que nous fabriquions des ceintures plus longues. Nous fournissons aussi des rallonges bébés et adultes. En effet, les changements du poids du passager moyen continue à influencer nos ceintures de sécurité, » conclut Mme Cringasu.